Puis-je cumuler plusieurs activités professionnelles ?

Bon nombre de salariés pensent qu’en optant pour le  freelance ou en voulant se faire indépendant, ils devront faire le deuil de la sécurité et de la stabilité du statut de salarié. Cependant, le travail indépendant est loin de signifier un renoncement au statut de salarié et tout ce qu’il implique. Si on doit se hâter de répondre, il faut dire qu’il est tout à fait possible de cumuler plusieurs activités professionnelles. Outre, il faudra connaître les conditions préalables.

  1. L’idée d’associer deux activités professionnelles

L’essor perpétuel du marché du travail et de ses normes poussent de nombreux salariés à lancer leur activité d’indépendant en parallèle de leur emploi en CDI ou CDD. A l’heure actuelle, on décompte dans le monde plus d’un quart d’ auto-entrepreneurs exerçant déjà une autre activité soit à temps partiel ou à temps plein.

  1. Les restrictions à faire de l’ombre au tableau

Tout d’abord, il est nécessaire de mettre l’accent sur la concurrence vis-à-vis de votre employeur. Ensuite, il faut noter qu’il est important d’être précautionneux lors de la déclaration des allocations sociales.

  1. Tout savoir à propos du cumul d’activités

3-1. Ce qu’en dit la législation

Le cumul d’activités impose certaines dispositions administratives car il est régi par plusieurs règles. Tout d’abord, le salarié doit obtenir l’accord de sa hiérarchie en émettant une déclaration écrite. De plus, il existe certains paliers à ne pas surpasser pour le nombre d’heures travaillées. Passons en exemple; pour 12 semaines travaillées de façon consécutive, le salarié est contraint de se limiter à maximum 44h de travail hebdomadaire. Donc, se rapprocher d’un spécialiste du RSI (régime social des indépendants) et de la CPAM (caisse d’assurance maladie) serait intéressant. En revanche, faites attention aux clauses de votre contrat.

Par ailleurs, sachez qu’il est formellement interdit à un employeur de faire travailler une de ses employés sous un statut d’indépendant. Tout contrevenant pourrait être attaqué et pourra subir une requalification en CDI.

3-2. Bien définir sa première activité

Bien distinguer son activité principale de son activité secondaire est important. Vous pourrez également cumuler certaines cotisations. En effet, les points de retraite et les cotisations au chômage sont cumulables et ceci, dans la limite des 4 trimestres par année.

Pour que votre activité salariale soit considérée comme la principale, il vous faudra justifier un minimum de 1200 heures, soit légèrement moins de 8 mois sur 12. De plus, l’URSSAF veille à ce que les revenus de votre activité de freelance ne dépassent pas votre salaire en entreprise.

3-3. Penser à promouvoir son bien-être

Nous comprenons que le cumul d’activités puisse vous effrayer dans un premier temps. Cependant, le double statut est bien meilleur. Il offre aux salariés la possibilité de mettre en œuvre des compétences et d’avoir un revenu complémentaire.

Ces projets sont pour la plupart une source d’épanouissement des salariés. Plus ou moins de grande envergure, ils ajoutent du sens dans la vie professionnelle de ces salariés.

3-4. Les 07 règles simples à retenir pour se retrouver dans le dédale du cumul :

Portage salarial activités professionnelles 01

  1. Il n’est pas autorisé d’avoir deux auto-entreprises. Cependant, il est possible de cumuler deux activités au sein d’une même auto-entreprise.
  1.  Il n’est pas possible de cumuler une auto-entreprise et une entreprise individuelle ou deux entreprises individuelles. La seconde option est rigoureusement interdite par la loi dans plusieurs pays, notamment en France.
  1. Il y a possibilité de cumuler auto-entreprise et SARL à une seule condition. Vous ne devez pas être le gérant majoritaire de la SARL. Par contre, l’auto-entrepreneur peut devenir gérant associé ou minoritaire d’une SARL.
  1. Il est tout à fait légal de cumuler auto-entreprise et EURL. La condition est toujours d’être associé unique non gérant de l’EURL.
  1. L’auto-entrepreneur peut exercer un mandat de gérant ou d’associé d’une Société par actions simplifiée (SAS).
  1. Il est tout à fait permis à un auto-entrepreneur de cumuler un mandat de dirigeant ou d’associé d’une SA (Société Anonyme). 
  1. Il y a possibilité d’exercer un emploi salarié et de créer une auto-entreprise. La condition est de respecter les clauses de son contrat de travail et les dispositions liées à son domaine d’activité. Un fonctionnaire par exemple, même s’il doit consacrer l’intégralité de son activité professionnelle à son emploi dans la fonction publique, il peut être autorisé à exercer d’autres activités à titre « accessoire » mais ceci sous des conditions.

3-5. La question des « accessoires »  ou profits

Il est toléré que les profits ou revenus soient intégrés aux BIC ou BNC, mais à une condition. Ceux-ci doivent être directement liés à l’activité principale, qu’ils en constituent le prolongement ou qu’ils ne représentent pas une part prépondérante de l’ensemble des recettes du contribuable. Dans le cas contraire, les profits « accessoires » doivent être imposés dans la catégorie correspondant à leur nature (BIC ou BNC).

3-6. Deux activités professionnelles, une  déclaration unique

Une personne peut exercer simultanément plusieurs activités professionnelles indépendantes (non salariées).  Mais à condition que le dirigeant « pluriactif » déclare ses revenus dans des catégories qui correspondent à ses différentes activités:

  • Bénéfices industriels et commerciaux (BIC), si l’activité est artisanale ou commerciale
  • Bénéfices non commerciaux (BNC), si l’activité n’est pas du type commercial/artisanal. Dans ce cas, on parle d’activité libérale. Il est alors soumis aux règles de calcul du résultat propres à chaque catégorie.

Peut-on vraiment avoir plusieurs entreprises? Peut-on mener de front différentes activités ? La réponse reste « oui », il est bel et bien possible de cumuler plusieurs activités différentes. L’important est de déterminer une activité principale et remplir ses obligations légales. On peut donc être prestataire de services informatiques le jour et musicien la nuit, enseignant et psychothérapeute, artisan salarié et organisateur d’évènements,…

On conseille d’avoir la sécurité du salariat, en parallèle de son statut de freelance. Car c’est s’offrir le choix des missions dans lesquelles s’investir et la possibilité de refuser celles qui vous feraient moins vibrer. Et le portage salarial s’inscrit très bien dans cette optique. Sans oublier qu’elle aide à garder une sécurité par rapport à son activité indépendante.

Lire aussi

Les impositions et la couverture sociale en portage salarial

Les impositions et la couverture sociale en portage salarial

Au départ, le portage salarial était considéré  comme un moyen sûr de tester une nouvelle activité sans prendre de risque. Aujourd'hui, il s’impose comme une structure juridique pérenne pour créer et poursuivre une activité indépendante. Par ailleurs, les...

Portage salarial vs portage commercial : comprendre les différences

Portage salarial vs portage commercial : comprendre les différences

Bien qu’elles reflètent des réalités différentes, les notions de portage salarial et de portage commercial sont  souvent confondues. Le premier concept permet à un freelance d’exercer sa profession indépendante tout en étant salarié d’une structure. Par contre, le...

Travailler à son compte pour devenir indépendant en portage salarial

Travailler à son compte pour devenir indépendant en portage salarial

Le portage salarial est actuellement l’un des plus sûrs moyens pour se lancer dans la création de son entreprise. C'est un système auquel on peut faire confiance. C'est également un système avantageux qui a aidé plusieurs jeunes diplômés en quête de liberté financière...

Recourir à un manager de transition freelance en entreprise

Recourir à un manager de transition freelance en entreprise

Le management de transition gagne de plus en plus du terrain pour ses intérêts. Apparue aux Pays-Bas dans les années 1970, cette pratique peut constituer pour toute entreprise en crise, une étape enrichissante et une véritable issue. Recourir à ce concept en...

Quel statut choisir en Freelance

Quel statut choisir en Freelance

Exercer une activité indépendante est en plein essor. Plusieurs raisons expliquent l’émergence du professionnel autonome. Il se vend en même temps que son service ou ses produits. En effet, travailler de cette manière est possible au travers de plusieurs statuts :...

Micro-entreprise vs portage salarial : un embarras de choix

Micro-entreprise vs portage salarial : un embarras de choix

Décider de travailler autrement et gagner pleinement à votre propre compte ? C’est tout à fait possible. Être indépendant, créer son entreprise ou encore se reconvertir dans une nouvelle branche professionnelle, les raisons peuvent être diverses s'il s'agit de...

Portage salarial : avantages, garanties et inconvénients

Portage salarial : avantages, garanties et inconvénients

Le portage salarial est cette forme de travail atypique qui se situe au croisement de l’entrepreneuriat et  du salariat. En règle générale, choisir entre l’entrepreneuriat et salariat revient à faire une croix sur la sécurité au profit de la liberté, ou inversement....

Portage salarial : Définition, fonctionnement et implications

Portage salarial : Définition, fonctionnement et implications

Le portage salarial est une forme d'emploi qui, récemment, a fait son apparition dans le Code du travail. Ce dispositif atypique associe les atouts du salariat et les avantages de l’entrepreneuriat. En outre, le consultant en portage salarial bénéficie d’une grande...

Le portage salarial, comment ça marche ?

Le portage salarial, comment ça marche ?

Pendant longtemps, le portage salarial est resté confidentiel. Ce n'est qu'à partir des années 2000, que ce dernier a connu une croissance importante. Il faut assimiler portage salarial à une relation tripartite entre travailleur salarié, client et entreprise de...