Quel statut choisir en Freelance

Exercer une activité indépendante est en plein essor. Plusieurs raisons expliquent l’émergence du professionnel autonome.
Il se vend en même temps que son service ou ses produits. En effet, travailler de cette manière est possible au travers de plusieurs statuts : soit en créant une entreprise individuelle, soit en devenant auto-entrepreneur, ou en adoptant le portage salarial. Vous vous demandez sûrement comment faire le choix de son statut de freelance. Ceci est le dossier parfait pour vous aider.

  1. Que faut-il savoir sur la création d’une entreprise individuelle ?

Il existe diverses formes d’entreprises individuelles. Elles permettent toutes de devenir freelance et d’exercer son activité de manière indépendante. Il s’agit notamment de :

L’EIRL qui sous entend :Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limitée

L’EURL qui sous entend :Entreprise Unipersonnelle à responsabilité limitée

Le SASU qui sous entend: Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle.

 

Pour que la création de votre entreprise soit effective, vous devez faire la rédaction des statuts juridiques et par conséquent un juriste. Alors des frais sont impliqués, et ils ne sont pas les seuls dans le cadre du processus de création d’activité. Cela implique également des frais d’inscription au registre des entreprises, ou encore des frais de publication sur un journal d’annonces légales.

  1. Notre aperçu sur le statut indépendant de l’auto-entrepreneur

Depuis sa création en 2009 au lendemain de la crise économique internationale, l’auto-entreprise a le vent en vogue. La particularité ici est que l’auto-entrepreneur n’a pas de comptabilité, pas de frais de création d’activité. Par ailleurs, il est exonéré de TVA. Cette solution se présente donc comme un choix intéressant de statut freelance.. Néanmoins, elle n’est pas sans présenter des limites..

En effet, les cotisations sociales du micro-entrepreneur sont calculées sur son chiffre d’affaires. Ses charges peuvent donc se trouver très élevées, sans pour autant avoir d’impact sur le montant de ses versements. De l’autre côté, le travailleur indépendant est complètement livré à lui-même. C’est-à-dire, il doit lui-même contacter ses prospects. S’il souhaite décrocher des missions, il doit s’appuyer sur son propre carnet d’adresses et son propre réseau.

En d’autres termes, il y a ceux qui choisissent de devenir freelance en tant qu’auto-entrepreneurs et sont prospères; et d’autres relevant de ce statut indépendant qui se trouvent rapidement confrontés à une certaine forme de précarité.

  1. Pourquoi choisir un statut freelance en portage salarial ?

Le choix d’un statut freelance en portage salarial partage à la fois les avantages du salarié et de l’indépendant. Comment ? Le salarié porté et le salarié classique bénéficie d’une même protection sociale. En revanche, contrairement au salarié classique, le salarié porté gère son emploi du temps à son gré. Il choisit ses propres missions et dispose d’une totale autonomie.

La situation d’un salarié porté est protégée dans le cadre de la relation qui l’implique en tant que consultant.  Il s’agit de celle entre la société de portage salarial avec laquelle il signe un contrat de travail, et le client avec lequel est signé un contrat de mission. Ce dernier document traite des clauses de la mission à réaliser, sa rémunération, et sa durée. Par ailleurs, le salarié porté peut s’appuyer sur le réseau d’indépendants liés à l’entreprise de portage et peut accéder à une formation professionnelle.

  1. Les éléments à connaître avant la création de n’importe quelle entreprise

4-1. Le régime de vos cotisations

Votre régime social dépend de votre activité principale.

Vous cotiserez généralement auprès de l’URSSAF, du RSI ou de la CIPAV, si vous réalisez des prestations de service . Exception faite pour les artistes, les graphistes ou les photographes. Les artistes doivent cotiser à la Maison Des Artistes (MDA), les photographes auprès de l’AGESSA.

4-2. La facturation

La facture est une pièce comptable officielle qui atteste de l’achat d’un produit ou d’un service. Il définit un échange commercial entre deux parties et est  obligatoire dans la plupart des transactions entre deux personnes. Pour être valable, celle-ci doit comporter certaines mentions.

Par ailleurs, la facture doit obligatoirement être éditée en 2 exemplaires : un pour vous et un pour le client.

Lorsque  vous  délivrez  une  facture  non  conforme,  vous risquez une amende de 75 000 €. Et cela peut même aller jusqu’à  375 000 € pour les personnes morales. Alors mieux vaut bien configurer vos logiciels de facturation et éditer vos factures dans les règles de l’art !

4-3. Les cas particuliers à tenir compte

Freelance portage salarial
Dans certains cas, les mentions peuvent être  ajoutées ou retranchées. Pour:

●    L’auto-entreprise

L’auto-entrepreneur facture en net. Il ne pourra donc pas indiquer le taux de TVA. Dans ce cas, il doit indiquer sur la facture « Franchise de TVA, art. 293B du CGI ».

●    L’e-commerce

L’e-commerçant devra également s’acquitter de certaines mentions sur sa facture. Ces mentions peuvent concerner le délai de rétractation ou les garanties légales et contractuelles.

●    La société en cours d’immatriculation

Une société d’immatriculation doit émettre des factures même si elle n’a pas reçu tous les identifiants concernant l’entreprise.

Vous pourrez indiquer « en cours d’immatriculation » en face du SIRET et du numéro de TVA si vous avez entamé les démarches d’inscription et déposé votre dossier au greffe.

Devenir indépendant en tant que salarié porté est une belle vocation en plein essor. Et, de plus en plus de cadres et de professionnels expérimentés optent pour cette solution avantageuse. C’est une étape qui enrichit votre parcours professionnel et en même temps une expérience formatrice en tout point. Et soyez rassuré, il n’y a pas de bonne ou mauvaise forme juridique. Le statut qui vous conviendrait le mieux est celui qui sera en mesure de répondre à vos attentes. A vous de choisir en prenant en compte le volume de votre chiffre d’affaires, vos ambitions d’évolution, votre profession, et même le régime matrimonial. Il n’y a donc pas de choix plus judicieux; elle varie d’une personne à une autre, mieux d’une entreprise à l’autre !

Néanmoins, il faut rappeler que le portage salarial serait l’idéal pour être à la fois salarié et indépendant.

 

Lire aussi

Les impositions et la couverture sociale en portage salarial

Les impositions et la couverture sociale en portage salarial

Au départ, le portage salarial était considéré  comme un moyen sûr de tester une nouvelle activité sans prendre de risque. Aujourd'hui, il s’impose comme une structure juridique pérenne pour créer et poursuivre une activité indépendante. Par ailleurs, les...

Portage salarial vs portage commercial : comprendre les différences

Portage salarial vs portage commercial : comprendre les différences

Bien qu’elles reflètent des réalités différentes, les notions de portage salarial et de portage commercial sont  souvent confondues. Le premier concept permet à un freelance d’exercer sa profession indépendante tout en étant salarié d’une structure. Par contre, le...

Travailler à son compte pour devenir indépendant en portage salarial

Travailler à son compte pour devenir indépendant en portage salarial

Le portage salarial est actuellement l’un des plus sûrs moyens pour se lancer dans la création de son entreprise. C'est un système auquel on peut faire confiance. C'est également un système avantageux qui a aidé plusieurs jeunes diplômés en quête de liberté financière...

Recourir à un manager de transition freelance en entreprise

Recourir à un manager de transition freelance en entreprise

Le management de transition gagne de plus en plus du terrain pour ses intérêts. Apparue aux Pays-Bas dans les années 1970, cette pratique peut constituer pour toute entreprise en crise, une étape enrichissante et une véritable issue. Recourir à ce concept en...

Puis-je cumuler plusieurs activités professionnelles ?

Puis-je cumuler plusieurs activités professionnelles ?

Bon nombre de salariés pensent qu’en optant pour le  freelance ou en voulant se faire indépendant, ils devront faire le deuil de la sécurité et de la stabilité du statut de salarié. Cependant, le travail indépendant est loin de signifier un renoncement au statut de...

Micro-entreprise vs portage salarial : un embarras de choix

Micro-entreprise vs portage salarial : un embarras de choix

Décider de travailler autrement et gagner pleinement à votre propre compte ? C’est tout à fait possible. Être indépendant, créer son entreprise ou encore se reconvertir dans une nouvelle branche professionnelle, les raisons peuvent être diverses s'il s'agit de...

Portage salarial : avantages, garanties et inconvénients

Portage salarial : avantages, garanties et inconvénients

Le portage salarial est cette forme de travail atypique qui se situe au croisement de l’entrepreneuriat et  du salariat. En règle générale, choisir entre l’entrepreneuriat et salariat revient à faire une croix sur la sécurité au profit de la liberté, ou inversement....

Portage salarial : Définition, fonctionnement et implications

Portage salarial : Définition, fonctionnement et implications

Le portage salarial est une forme d'emploi qui, récemment, a fait son apparition dans le Code du travail. Ce dispositif atypique associe les atouts du salariat et les avantages de l’entrepreneuriat. En outre, le consultant en portage salarial bénéficie d’une grande...

Le portage salarial, comment ça marche ?

Le portage salarial, comment ça marche ?

Pendant longtemps, le portage salarial est resté confidentiel. Ce n'est qu'à partir des années 2000, que ce dernier a connu une croissance importante. Il faut assimiler portage salarial à une relation tripartite entre travailleur salarié, client et entreprise de...